Dormir, manger, chasser, jouer, râler, redormir, quelle vie !!! Au fait, je ne sais plus où j'en étais la dernière fois que je vous ai laissé. Je devais certainement aller dormir ou bien prendre une petite collation, avant d'aller me reposer. Il faut dire que ma vie de chat, tout du moins l'emploi du temps, est extrêmement chargé. Je suis comme Jeanne Moreau, vous savez la vieille dame qui passe quelque fois dans cette boîte qu'il y a dans le salon et qui diffuse des images et que les humains appellent, la télévision. Mais si, réfléchissez, cette vieille dame qui quand elle était jeune, chantait : " j'ai la mémoire qui flanche, j'me souviens plus très bien". çà y est vous y êtes. Hé bien, je suis comme elle, il y a des moments j'ai la mémoire qui flanche et du coup je ne me souviens pas très bien. La différence c'est que quand elle disait cela, elle était jeune et belle, alors que moi aujourd'hui, je suis vielle, moche et acariâtre. Il faut croire que les humains quand ils sont jeunes ont les mêmes problèmes que nous, les chats, quand on est vieux. Qu'est ce que ça doit être quand ils sont vieux les humains !!!

Enfin, ne nous égarons pas, c'est déjà assez difficile de retrouver son chemin, même quand on a toute sa tête, alors vous pensez bien à mon âge. Au fait, j'oubliais. Vous voyez, j'allais encore oublier. Vous savez, vous les humains, vous dites souvent que les animaux ressemblent à leurs maîtres, et bien moi, je dis le contraire et je vais vous le prouver. En effet, quand je vous dis que je suis vieille et que je regarde maître Serge, qui lui est encore jeune, le matin au réveil, l'image qu'il renvoie à ce moment précis, tend à me faire dire qu'il me ressemble plus que je ne lui ressemble, à ce moment là. Vous verriez ce faciès au levé. Tout fripé, tout rabougri avec des yeux tout bouffis de sommeil, quel spectacle. On croirait un moineau tombé de son nid.

Maîtresse Laurence elle aussi me ressemble beaucoup. Côté vieillesse ça va, elle reste toujours jeune. Je ne sais pas comment elle fait du reste. Elle doit certainement disposer de quelques onguents ou autres pommades anti  je sais pas quoi dans son vanity, pour rester aussi fraîche du matin jusqu'au soir. Non, c'est plus son coté soupe au lait qui me ressemble. Elle râle après tout. Un coup il fait chaud, un coup il fait froid. C'est pas comme ci, c'est pas comme ça. Et patati et patata. Je vous le dis, si elle ne râle pas après maître Serge, elle râle après maître Thomas. Quand elle a fait le tour de la question, c'est après moi qu'elle râle. Du coup, cela me met de mauvaise humeur, et je me mets à râler après tout le monde. C'est l'osmose, on se ressemble comme deux  gouttes d'eau. Ce n'est pas, tous les acadiens toutes les acadiennes, vont danser vont danser sous les violons, ce serait plutôt, tous les acariâtres toutes les acariâtres vont râler vont râler sous les balcons. Vous voyez l'image, non, hé bien imaginez vous dans quelques années.

Pour ce qui est de la mocheté, là il n y a pas de contestations possibles. Mes maîtres me ressemblent aujourd'hui compte tenu du fait de mon âge. Mais en règle générale, pour nous les chats, l'être humain n'est pas beau. Du reste, la vue d'un être humain ne m'a jamais fait frissonner de plaisir, au contraire de celle d'un beau matou plein de muscles, et ce même à l'âge que j'ai.

Concernant mon âge, on y reviendra plus tard, car si aujourd'hui pour les humains j'ai 9 ans, pour nous les chats, j'ai 55 ans et je fais figure, du coup d'ancêtre, parce qu'entre les chasseurs, les voitures et les empoisonneurs, être en bonne santé et en arriver où j'en suis actuellement, est considéré aujourd'hui  dans le milieu des félidés, comme une prouesse. Sur ce, je vous souhaite bonne lecture et vous dis à une prochaine fois si cela vous dit.